De l’art ?

Merci pour votre contribution, votre traduction a été envoyée à nos administrateurs, si celle-ci est publiée vous gagnerez 1000 PDP en retour !

De l’art ?

Nous avons passé pas mal de temps à percevoir les différences entre nous il est peut-être temps de voir les similitudes, et notamment : nous sommes tous nés, nous faisons tout ce que nous pouvons pour tenter d'être heureux et nous allons tous voir ailleurs si nous y sommes, un jour ou l'autre (et oui, c'est comme ça !) !

D'un point de vue artistique, nous passons du cadre du tableau à celui du " cadre " de référence : nous colorons le monde avec nos idées comme un peintre colore sa toile. Nous avons tous une potentialité d'élégance et de créativité, c'est à nous de nous éduquer à travers nos décisions et leurs conséquences.

Discerner et regarder permet de percevoir, d'observer, de moins être pétrifié par le regard des autres et c'est là que le monde devient plus brillant. Communiquer cela, par le biais de cette dynamique favorise la stabilisation de cette aptitude. Plus on est de fous à croire en quelque chose, plus ça devient vrai, certaines folies peuvent nous rendre heureux :) !

Nous en arrivons à une phase intéressante dans l'évolution de la représentation artistique. Notre tradition s'est focalisée sur l'apparence des choses et leur représentation. Nous changeons progressivement de point de vue, et l'attention se porte sur les processus de changement, de transformation, de construction et d'émergence.

Actuellement, sculpter son propre « cadre » de référence, sa « matière-pensée » (son installation d'idées, d'images, de croyances), percevoir que la vie a la couleur du regard que nous créons, est une opportunité (Ô-porte-Unité) artistique.

Autant Marcel Duchamp (artiste du début du 20ème siècle) disait que c'était le "Regardeur qui fait le tableau", autant on peut dire aujourd'hui que c'est l'Individu qui fait le Regardeur. L'individu a un pouvoir créateur sur son univers « virtuel » d'images et c'est sa responsabilité de « l'installer », de le créer élégant et flexible. C'est à partir de l'oeuvre qu'il se sera représentée qu'il appréhendera le réel et contaminera les autres de son art.

Il n'y a ensuite qu'un pas vers le fait de sentir que cette réalité toute entière dans laquelle nous évoluons minute après minute, est une oeuvre en mouvement. C'est l'accord par défaut de tous les co-créateurs que nous sommes qui stabilise cette création collective que nous concevons et concrétisons ainsi.