Ce qui les rend heureux... | Happython

Rechercher un témoignage

Pour retrouver les messages heureux de 1998 à aujourd'hui, ceux avec le mot "chat", "enfant" et "carpaccio", ceux de votre ville, ceux de Victor, de Jocelyne ou de Babouchka, ceux des plus de 90 ans, ceux d'Afrique ou d'Asie, bref pour rechercher les moments heureux du monde entier et de tout le monde à toutes les époques, c'est ici !

Ce qui les rend, ou les a rendu, heureux(se) ?

Ce qui me rend heureux, c'est mon jeu vidéo, et une fille que j'aime, Aline.

Tristan , 11 ans, Ferte-Bernard (France)

Ce qui me rend heureux, c'est de me promener avec ma meilleure amie et rigoler avec elle.

Tristan , 19 ans, Montréal (Canada)

Ce qui me rend heureux, c'est de mettre mon lapin sur mon frère pour le réveiller.

Tristan , 13 ans, Fontainebleau (France)

Un grand bonheur, c'est un jour, d'avoir vu dans le coeur d'un petit vieux décrépit, boîteux, sale et malade luire une humanité rayonnante. J'étais assis là sur un banc du RER et je regardais le paysage en face de moi. Il est passé devant moi et je l'ai trouvé répugnant d'abord. Puis je me suis senti mal de mon propre sentiment, et j'ai ressenti sa peine, il marchait avec difficulté, lentement et en souffrance. Je me suis senti mal d'avoir une pensée aussi désagréable à son égard alors qu'il souffrait visiblement de son état. J'ai chassé cette pensée de mon esprit et j'ai observé sa souffrance. Je me suis senti tout à coup en paix avec sa répugnance, puis la compassion m'a traversé et j'ai ressenti de l'amour pour lui, et tout à coup, c'est son corps tout entier qui s'est illuminé devant moi. Un vrai bonheur immense m'a envahi. Son apparente déchéance n'existait plus, la déchéance n'existait plus, le malheur, la souffrance, la maladie et la vieillesse avaient été vaincus, je voyais en lui la pureté. J'ai ressenti que la beauté de l'homme est au-delà de nos peines. J'ai ressenti qu'il existait quelque chose de plus fort et de plus grand que nos souffrances et nos malheurs, que je pouvais réviser toute mes pensées sur mes malheurs et les malheurs des autres et que tout cela pouvait disparaître et devenir une source de vrai bonheur intarissable. Merci Petit Vieux.

Tristan , 37 ans, Sartrouville (France)

Ce qui me rend heureux, c'est mon rat et ma maman, et mon papa, mon frère Eric, ma soeur Ludivine !!!

Tristan , 11 ans, Ferte-Bernard (France)

Il y a tellement de choses qui me rendent heureux ! Comment sélectionner... ? Hier soir j'ai dit à ma femme dans notre lit combien je l'aimais, combien je l'admirais, combien elle méritait tout l'amour du monde et combien j'étais fier d'être avec elle, combien son regard, toujours profondément amical avec les gens, était un exemple pour moi, et combien cette exemple plein de douceur et d'amour me faisait du bien... et aussi combien je me sentais libre auprès d'elle, tellement sa vie est en accord avec mes plus profonds désirs et mon plus grand souhait : aimer, aimer, aimer... Pour ceux qui croiraient à un conte de fée, je précise que ma vie conjugale a été un vrai cauchemar pendant des années. Mais le bonheur est venu quand j'ai commencé à regarder les œuvres de ma femme au lieu de relever ses erreurs. C'est possible, et c'est une vraie source de bonheur !

Tristan , 37 ans, Sartrouville (France)

Ce qui me rend heureux, c'est le football et le volley-ball.

Tristan , 7 ans, Jeumont (France)

Ce qui me rend heureux, c'est en particulier de penser, parler ou hypothétiquement d'être avec mon chéri ainsi que de composer de la musique et d'écrire des poêmes.

Tristan , 19 ans, Montréal (Canada)

Ce qui me rend heureux, c'est mon rat et le fait de voir Aline heureuse malgré qu'elle m'ait largué pour Antoine !!

Tristan , 11 ans, Ferte-Bernard (France)

Ma nouvelle moto !

Tristan , 17 ans, Sens (France)

Je vais vous offrir une vraie tranche de bonheur, parce que la vie vient de me tartiner d'amour et que j'ai envie de partager mon goûter avec ceux qui ont faim. Voilà il y a quelques mois, j'ai retrouvé l'âme-soeur. J'ai bien dit retrouvé et non trouvé, car en fait, nous nous connaissions depuis plus de vingt ans ! Vingt ans ! C'est à peine croyable. Pendant vingt ans nous avons vécu, du bon et du moins bon. Chacun dans sa vie, ignorant totalement ce que l'autre faisait ou devenait. On avait été amoureux adolescent et on avait gardé un beau souvenir de cet amour là, qui semblait si loin. Mais l'un comme l'autre, autour de nos quarante ans, étions sommes toutes assez déçus de ne pas avoir été jusqu'au bout de l'amour que l'on avait en nous, de cette envie d'aimer et d'être aimé sincèrement pour ce que nous sommes, de cette envie de partager au plus profond de nous la vérité de nos vies. Pouvoir dire, pouvoir se dire, être entendu, être reconnu dans nos êtres, afin de nous approcher toujours plus de ce que nous sommes, et de pouvoir le vivre et le partager, avec au moins une personne. Pour un peu, on aurait cru que cela n'existerait jamais dans nos vies, mais sans pour autant y renoncer. Et puis voilà, nous nous sommes retrouvés, sur un coup de fil, et aujourd'hui c'est le bonheur. C'est beau. C'est doux. C'est tendre. C'est plein de respect. C'est authentique et merveilleux. Imaginez que vous puissiez vous dire un jour, je ne suis plus seul. J'ai trouvé une personne qui est vraiment prête à partager ma vie, pas celle qu'elle voudrait que j'ai, mais la mienne, celle que j'ai vraiment, avec tous mes bagages, mes défauts, mes tares, mes incompétences, mes ignorances, ma bêtise... Que tout cela devienne du jour au lendemain vivable, acceptable parce que accepté, pas par jeu, mais sincèrement et profondément, et que vous ne soyez pas diminué pour autant, mais au contraire, élevé au rang de l'être humain, aimé pour ce qu'il est. C'est ça mon bonheur aujourd'hui !

Tristan , 40 ans, Sartrouville (France)

Ce qui me rend heureux, c'est quand mon meilleur ami a été papa.

Tristan , 27 ans, Cergy (France)

Ce qui m'a rendu heureux, c'est le sport et les animateurs.

Tristan , 11 ans, Mons-en-Baroeul (France)
Je
témoigne